Amphion Étape Oubliée De L'histoire De L'aviation

CONFÉRENCE - L’EX-INGÉNIEUR AÉRONAUTIQUE PIERRE PIQUILLOUD REVIENDRA SAMEDI SUR LES EXPLOITS DE GABRIEL VOISIN

Amphion, étape « oubliée » de l’histoire de 

 

C’est un épisode « décisif et pourtant oublié » de l’histoire de l’aviation qui sera mis en lumière samedi après-midi, dans les locaux de l’Académie ...

Marc-Antoine CODRON le 08/04/2015 à 06:00

Pierre Piquilloud, ancien ingénieur aéronautique au sein de la société de recherche et développement "Bertin et Compagnie", reviendra sur les essais effectués par un certain Gabriel Voisin, (en 1905 au dessus du lac béman. Objectif de ces vols. réalisés avec un hydro-planeur tracté par un canot remorqueur : "Déterminer la puissance nécessaire à la motorsation de l'engin , explique l'ex-ingénieur, aujourd'hui installé à deux pas du port d'Amphion, théâtre de ces exploits << déterminants pour la conception du futur aéroplane motorisé. »

…sous les yeux d'un certain Louis Blériot…

 Pourquoi le Chablais? Parce que le capitaine Ferdinand Ferber, l'un des deux acolytes de Gabriel Voisin avec Ernest Archdeacon, connaissait bien la région, où il comptait parmi ses connaissances un certain François Celle. créateur de la société de canots automobiles du même nom, dans le port d'Amphion.  Et puis surtout parce que le lac Léman offrait « un espace d'évolution bien plus confortable » que 1a Seine, sur laquelle le jeune Gabriel Voisin venait tout juste d'échapper à la noyade lors d'un crash, . , « Les essais devaient débuter le 17 octobre 1905, raconte le conférencier. Les premiers jours ont vu aftluer de très nombreux spectateurs : ba- dauds. journalistes et iritiés, Mais la très mauvaise météo n'a pas permis de voler et a fini par avoir raison de la patience des témoins, dont l'absence expliquera les récits fantaisistes relatant l'échec de l'opération. >>

L'acte de naissance de l'aéronautique mondiale !

Car Gabriel Voisin se montrera plus patient et parviendra à ettectuer ses essais tractés, sous les yeux d'un futur grand nom de l'aviation."  On sait. par un témoignage direct de Gabriel Voisin, que Louis Blériot était présent. Bluflé, celui qui n'est encore qu'un « béotien en la matière fera d'ailleurs ce jour-la les yeux doux au Jeune Gabriel Voisin qu'il parviendra à convaincre de s'associer avec lui, Voilà pour la petite histoire de la « première usine aéronautique mondiale : la société Blériot-Voisin. . , Contérence "Un épisode oublié de l'histoire de l'aviation : Gabrielvoisin et Louis Blériot sur les rives du Leman en octobre 1905",samedià15hà la salle de l'académie chablaistenne (place du Marche’ àThonon), dars le cadre de l'exposition Mémoires  aéronautiques du Léman proposée jusqu'au 25 avril à la médiathèquie de Thonon